PDF
Sud Formation CCI Hérault

L’apprentissage avec les CCI

Publiée le lundi 08 Janvier 2018 - Formation

Alors que les chambres de commerce et d’industrie participent activement aux réunions de concertation sur l’apprentissage, voici les pistes de propositions destinées à nourrir la contribution remise au Gouvernement en ce mois de janvier 2018. Cette contribution visera à remettre les apprentis et les entreprises au coeur du dispositif.

Pour cela les CCI s’appuient sur plusieurs convictions :

  • Une complémentarité territoriale de tous les acteurs est indispensable
  • seul l’accroissement des compétences permet une montée en gamme et un positionnement compétitif des entreprises
  • les entreprises ont besoin d’une offre de services globale et d’un continuum de services en matière d’apprentissage, de la collecte à l’enregistrement, de l’orientation à la formation, de l’observation des besoins à l’emploi
  • la taxe d’apprentissage doit rester librement affectée par les entreprises.

Elles entendent structurer leurs propositions autour de 8 engagements et idées forces :

  1. s’appuyer sur les travaux de prospective des emplois et des compétences des branches professionnelles, ainsi que sur les observatoires régionaux et les attentes des entreprises, les CCI s’engagent à animer, territoire par territoire, l’ensemble de l’écosystème afin de traduire les besoins en emplois et en compétences des entreprises.
  2. Les CCI s’engagent à accompagner et faciliter la mission des partenaires du service public régional de l’orientation pour guider les jeunes vers les entreprises, rapprocher les entreprises des jeunes et de leurs structures de formation
  3. Elles entendent enrichir le portefeuille des offres de places disponibles en contrat d’apprentissage ou en contrat de professionnalisation
  4. Elles s’engagent à réduire les taux de rupture des contrats d’apprentissage dans l’ensemble des centres de formation d’apprentis 
  5. Elles s’attachent à améliorer, par des applications digitales, la visibilité pour les apprentis et leurs familles des taux d’employabilité des formations dispensées dans les établissements de formation, à commencer par ceux du réseau des CCI. 
  6. Elles concoivent à faciliter les passerelles entre les lycées professionnels et les CFA et l’accès à la qualification et à l’emploi des jeunes sans emploi et sans formation ou en contrats aidés. 
  7. Elles s‘impliquent à développer la mobilité internationale et européenne des apprentis (ERASMUS +), au travers du consortium, ouvert à tous les CFA, Movil’App, conduit en partenariat avec l’Agence Erasmus France.
  8. Les CCI plaident pour le maintien de la liberté d’affectation de la taxe d’apprentissage afin de responsabiliser les entreprises encore davantage et de renforcer le lien entre elles et les établissements d’enseignement et de formation.
Retour aux actualités
Partagez cet article :