Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer
1er accélérateur pour les entreprises

Les commerçants sont à bout : cela doit cesser !

De nouvelles dégradations ont été commises sur le boulevard Jeu de Paume hier, lundi 1er mai, lors de la manifestation. La CCI Hérault est à nouveau aux côtés des commerçants directement impactés tant dans leur activité que sur leur outil de travail.
  • #COMMERCE
  • Les commerçants sont à bout : cela doit cesser !
    Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
    Partagez par Email
    Imprimez
    Mardi 2 mai 2023

    Ce matin du 2 mai 2023, les élus de la CCI Hérault, Mathieu LATTES - Vice-président Commerce, Jean-Marie SEVESTRE et Jean LAMBERT-GAILLARD, ainsi qu’Alban ZANCHIELLO, adjoint au commerce de la Ville de Montpellier sont venus soutenir les commerçants impactés, faire un état des lieux avec l’association des commerçants du Jeu de Paume et trouver des solutions à court et long terme.

    élus de la CCI Hérault, Mathieu Lattes - Vice-président Commerce, Jean-Marie Sevestre et Jean Lambert Gaillard, ainsi qu’Alban Zanchiello adjoint au commerce de la Ville de Montpellier

     

    Derrière des manifestations pacifiques, des casseurs infiltrent les cortèges et les débordements d’hier, 1er mai sont intolérables.


    Le droit de manifester OUI, le droit de casser NON !


    André DELJARRY, Président de la CCI Hérault condamne ces agissements et il rappelle qu’il s’agit principalement de commerçants indépendants, donc avant tout des hommes et des femmes qui ont tout investi dans leur outil de travail et qui contribuent à faire vivre et rayonner le centre-ville de Montpellier.

     

    Cela doit donc cesser ! Car il en va de la pérennité de ces commerces.

     

    Au-delà des stigmates visibles (vitrines cassés, tags, affiches, etc.), la Chambre de Commerce et d’Industrie est particulièrement inquiète de l’impact psychologique induit par ces faits récurrents sur l’ensemble des commerçants et leurs salariés.

    La CCI Hérault demande donc : 
    • Que les manifestations passent en dehors du centre-ville, sur des secteurs où l’activité commerciale sera moins impactée.
    • Que les règles architecturales en centre-ville de Montpellier évoluent afin de permettre aux commerçants de sécuriser au mieux leur outil de travail. En leur permettant notamment de positionner les grilles des commerces devant les vitrines.

     

    La CCI Hérault reste aux côtés des commerçants et propose des solutions opérationnelles pour les soutenir.