PDF
Les entreprises du monde de la nuit

Nouvelle étape du soutien de l’État auprès des entreprises du monde de la nuit

Suite aux échanges entre Alain Griset, ministre délégué auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance chargé des Petites et Moyennes Entreprises, et les organisations représentatives des entreprises du monde de la nuit. Le dispositif a été adapté pour prendre mieux en compte la situation réelle de ces entreprises. Ainsi, l’accès au volet 2 du fonds de solidarité pour les établissements classés P, a été reconduit jusqu’à la fin de l’année 2020 selon les mêmes critères que ceux annoncés en juillet, soit une aide à la prise en charge des frais fixes dont les loyers jusqu’à 15 000 euros par mois.

L’accès au volet 2 du fonds de solidarité a également été étendu aux entreprises dont les dirigeants ont des pensions de retraites de plus de 1 500 euros et qui étaient jusqu’à présent exclus du dispositif.

Enfin, le calcul de l’aide sera modifié pour permettre une meilleure prise en charge: l’aide sera égale à la somme des dettes de l’entreprise incluant les loyers commerciaux ou professionnels.

Ces nouvelles annonces viennent en complément des mesures d’aides:

  • La prise en charge à 100 % de l’indemnité d’activité partielle pour les heures non travaillées jusqu’à fin décembre 2020;
  • L’exonération automatique de cotisations sociales au titre de la période d’emploi comprise entre le 1er février 2020 et le 31 mai 2020.
  • Le Prêt Garanti par l’État (PGE) qui s’adresse aux entreprises et aux professionnels, quelle que soit leur taille, leur activité et leur statut juridique.
  • Les avances remboursables qui sont destinées aux petites et moyennes entreprises qui n’ont pas accès au PGE pour une dotation de 500 millions d’euros.
  • Les prêts participatifs qui sont destinés aux très petites et petites entreprises (moins de 50 salariés) ayant des difficultés à obtenir un PGE, afin de leur permettre à la fois de reconstituer de la trésorerie et d’améliorer leur structure de bilan (prêts à rembourser en 7 ans).
Retour aux actualités
Partagez cet article :