PDF
Regards des repreneurs sur la reprise d’entreprise

Valoriser la reprise d’entreprise avec le mentorat

Publiée le lundi 23 Décembre 2019 - Innovation

C’est une des propositions qui émanent d’un rapport publié par le Labex Entreprendre, Montpellier Management (UM) et le Réseau Entreprendre. Les 3 structures ont enquêté auprès de 226 repreneurs d’entreprises engagés dans un dispositif d’accompagnement. Le renforcement du mentorat, via l’accompagnement pair à pair a été identifié comme une des clés de la réussite de la reprise entrepreneuriale, véritable enjeu pour l’économie française. Un dispositif à renforcer notamment à destination des femmes et des jeunes. 

Les 226 repreneurs composant l’échantillon sont suivis par le Réseau Entreprendre. 78% d’entre eux ont été accompagnés par des pairs chefs d’entreprise, sur le principe du mentorat. Plus de 80% d’entre eux se sont déclarés très satisfaits.

Un chiffre qui grimpe à près de 92% quand l’accompagnement a débuté avant l’entrée dans d’entreprise favorisant ainsi l’identification des bonnes opportunités. L’étude fait également apparaître un fort besoin d’accompagnement à la gestion financière dans les années qui suivent la reprise d’entreprise.

Il apparait que la relation entre repreneur et mentor doit néanmoins faire l’objet d’un suivi et d’une évaluation pour assurer la satisfaction des deux parties.

 

Assurer la reprise des petites entreprises

En France entre 60 000 et 75 000 entreprises sont susceptibles d’être reprises chaque année. Un enjeu majeur pour l’économie française, d’autant que 65,5% d’entre elles sont des petites entreprises et 38% des très petites entreprises.

Cette étude vient confirmer l’efficacité du mentorat dont s’inspire le Réseau Entreprendre mais aussi les Chambres de Commerce et d'Industrie pour favoriser la reprise d’entreprise. Un véritable facteur de réussite qui doit cependant être renforcé à destination des femmes et des jeunes.

 

Les jeunes et les femmes absents de la reprise d’entreprise

Alors que les femmes représentent 40% des créateurs d’entreprises, elles ne sont plus que 8,8% à oser le repreunariat. Avec un âge moyen de 46,7 ans et un taux de diplômés de l’enseignement supérieur avoisinant les 70%, les jeunes et les personnes peu diplômées sont, eux aussi, sous représentés.

Le rapport préconise un accompagnement renforcé de ces publics via le mentorat afin de développer plus globalement la reprise d’entreprise.

 

 

Le LabEx Entreprendre Piloté par l’UM et labellisé dans le cadre du programme Investissements d’avenir, il réunit plus de 200 chercheurs. Le Labex mène des travaux sur l’entreprenariat et l’innovation au croisement des sciences juridiques, économiques et de gestion.

Le Réseau Entreprendre Accompagne les entrepreneurs en création, reprise ou développement grâce à une communauté de plus de 14000 chefs d’entreprise.

Montpellier management est une composante de l’UM, cette école universitaire est le fruit du rapprochement entre l’ISEM et la Faculté d’AES. Elle propose des formations dans tous les domaines de la gestion.

Retour aux actualités
Partagez cet article :